Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

Le lavis consiste en un mélange d’eau (en abondance) avec quelques gouttes d’encre, de suie, de café…

Dans son approche, cette technique pourrait rappeler celle de l’aquarelle où le blanc du support (papier le plus souvent, mais aussi des tissus) joue un rôle essentiel. A la différence près que le lavis consiste à n’utiliser qu’une seule couleur, même si l’on peut faire varier l’intensité du colorant de base.

 

On procède par passages du plus clair au plus foncé en respectant les phases de séchage pour chaque couche, avant de passer à la suivante.

Le repentir s’avère très délicat, voire impossible, surtout pour les mélanges obtenus à partir d’encres indélébiles (encre de Chine notamment).

 

Le lavis vient de Chine, dès le VIème siècle. Il est arrivé en Europe, vraisemblablement, à la Renaissance.

Il a été, initialement, utilisé surtout pour des croquis préparatoires (REMBRANDT, POUSSIN…).

 

FRAGONNARD, TOULOUSE LAUTREC, DAUMIER… ont produit des œuvres exceptionnelles, pour certaines utilisant des techniques mixtes.

Victor HUGO était un adepte du lavis pour bon nombre de ses dessins.

 

Par extension, le lavis désigne également une façon de travailler par couches successives, très diluées, comme pour l’aquarelle.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : GALERIE HAMADRYADE
  • GALERIE HAMADRYADE
  • : galerie d'ART CONTEMPORAIN Tableaux, sculptures, oeuvres papier, bijoux. PARIS MONTMARTRE
  • Contact

DECOUVERTE DU SITE

Afin de consulter la mise en page d'origine utilisez, de préférence, "Windows Internet Explorer" pour naviguer sur le site.

Recherche