Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 10:15

                                                   16 rue Durantin  75018 PARIS - FRANCE

                                                                  

                                         (localisation GPS= latitude: 48.8857709, longitude: 2.3370194) 

                                                                                      


                                                             
                                                                                 

 

La galerie, au faîte de son activité, a définitivement fermé ses portes le 23 juin 2013. C'est désormais le temps du repos.

 

Danièle CAPLAIN remercie tous les artistes, ses fidèles clients et  les nombreux visiteurs.

Ce furent des moments de découvertes et d'échanges, désormais inoubliables. 

Notre site restera en libre consultation afin de demeurer une vitrine vivante des artistes et de leurs créations.

 

 

La galerie HAMADRYADE* était située à quelques mètres du Bateau Lavoir et du Moulin de la Galette, dans le quartier parisien des Abbesses, à Montmartre, elle a été un espace artistique atypique qui souhaitait affirmer la diversité des approches stylistiques.
L' objectif fut, à la fois, de permettre la découverte d'Artistes actuels innovants, figuratifs ou abstraits et de promouvoir des Artistes contemporains reconnus.
                              
Des accrochages de tableaux contemporains, des oeuvres modernes, des présentations de sculptures, des bijoux de créateurs, parmi d'élégants petits meubles art-déco, ont offert aux visiteurs une ambiance originale et chaleureuse où la matière et l’expérience novatrice faisaient écho aux différences des regards.

 


 

 

 

 


    

                      intérieurs, métamorphoses, ambiances...

 









   



  

 

 

 

 

 

 

accédez au site sur smartphones et tablettes numériques... à l'aide du flashcodeflashcode.JPG













 

 

 

  P1000474.gif

 

   P1010769w.gif

 

*HAMADRYADE est une Nymphe aux confins des courants créateurs. Elle vit confondue avec le chêne dont elle ne peut quitter la pérennité. Elle a inspiré Camille Claudel.
(illustration: "tête d'Hamadryade" Camille CLAUDEL. Fonte Valsuani E.A. n°II, signée. Collection privée

  

 

  

 

 

 

  

 

Published by GALERIE HAMADRYADE
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 10:00

 

Marie-Françoise HENRY

nouveaux collages

 

Lʼassociation SansTitre vous invite à la double exposition

 

 

"

DU MARDI 8 OCTOBRE"

DU MARDI 15 OCTOBRE

"

AU LUNDI 14 OCTOBRE"

AU LUNDI 21 OCTOBRE

 

 

 

 

!

"                            VERNISSAGES

JEUDI 10 OCTOBRE et JEUDI 17 OCTOBRE

DE 17 HEURES À 20 HEURES

 

 

"

Giovanni BARATTELLI"

Yaël BRAVERMAN

"

Marianne DE NAYER"

Martine DE BAECQUE

"

Isabelle ENGELIBERT"

Michel-Jean DUPIERRIS

"

Agnès GIUDICELLI"

Marie-Françoise HENRY

"

Claire MOOG"

Dominique IRION

"

Martine ULLMANN"

Karel STEINER

"

"

 

DU LUNDI AU VENDREDI DE 14H30 À 19 H

SAMEDI DE 12H À 19H DIMANCHE DE 15H À 19H

ET SUR RENDEZ-VOUS AU 06 64 35 52 56

 

GALERIE 43

43 RUE VANDREZANNE - 75013 PARIS

TÉL. 01 45 81 15 58

MÉTRO PLACE D'ITALIE ou TOLBIAC

 

http://stivry.free.fr

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Précédente exposition

 

exposition du jeudi 13 au dimanche 23 juin 2013

vernissage samedi 15 juin à partir de 17h 

COLLAGE_5-carton-MFw.gif.jpgL'Artiste nous réserve toujours des surprises à travers ses nouvelles oeuvres.

En constante évolution, Marie-Françoise HENRY parvient à la quintescence en touchant l'essentiel du profond de nos émotions.

Tous les éléments de ses compositions sont à leur vraie place, naturellement, avec une rare élégance. Comedia-260213_06-MFw.gif.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Artiste n'impose jamais, elle propose à la liberté des regards.

 

 

guitare-ou-non-260213_08-MF.gif.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Bilboc-260213_05_1MFw.gif.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MFcarton-web.gif.jpg

 

 

 

 

 

 

 

ange-nouveau2w.gif.jpgEXPOSITION  à partir du mardi 13 novembre, puis dans le cadre de la manifestation "d'Anvers aux Abbesses" les 16, 17, 18 novembre 2012 

ensuite jusqu'au samedi 1er décembre 2012 

Vernissage vendredi 16 novembre 2012 à partir de 18h

 

 

Attention horaires modifiés pendant cette exposition

du mardi au dimanche compris de 15h30 à 19h

et les 17 et 18 novembre, non stop de 11h à 20h

contact: 06 75 85 90 30

 

 

 

 

de-toutes-les-couleurs-MFw.gif.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore plus audacieux dans la légèreté et de conception toujours plus inspirée, les nouveaux collages de Marie-Françoise HENRY illuminent de fraîcheur et de joie. 

 

En sublimant la forme, l'Artiste parvient à nous offrir l'essence même de sa sensibilité.

 

 

 

musique-et-f-tew.gif.jpg

 

 

 

 

 

 

  couple-uniw.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

danseuse-russew.gif

 

 

 

  

musiciensw.gif 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

   

 

carton-marie-francoise2012w.jpg

 

 

 

PRECEDENTE EXPOSITION (2011) 

 

P1010697wdu mardi 15 novembre au samedi 3 décembre

vernissage vendredi 18 novembre à 18 heures (les 18, 19 et 20 novembre dans le cadre des portes ouvertes des ateliers "d'Anvers aux Abbesses")

http://www.anversauxabbesses.fr/artistes/user/mfalter

 

Est-il encore besoin de présenter le talent de l'une de nos plus brillantes collagistes ?

Cette exposition réservera de nouvelles surprises à travers une polyphonie de créations toujours plus étonnantes soutendues par la maîtrise d'un Art et une technique qui illustrent la maturité d'une grande Artiste.

 

 P1010699w.gif

 

 

P1010689w.gif

 

  P1010690w.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  P1010693w.gif

 

  

 

 

  P1010694w.gif

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     carton-marie-francoise-sites.gif

 

  

 

 

 Archives des précédentes expositions (2010-2009-2008-2007-2006)

Marie-Fran-oisew.gif      Marie-Françoise HENRY

 

 

                      

 

   du mardi 16 au dimanche 28 novembre 2010 

 

 

Les nouveaux collages de Marie-Françoise HENRY s’inscrivent dans le dynamisme d’une pensée qui met en valeur une incessante évolution.

Ses « morceaux collés », apparemment si différents les uns des autres, semblent rassemblés comme s’ils s’étaient naturellement retrouvés. Chacun est à sa place et l’ensemble révèle une harmonie qui s’impose comme une évidence.

L'Artiste accorde une place de plus en plus importante à l'essence même de la création. Elle poursuit un travail de réflexion en s'attachant à mettre en lumière les résonances de son inspiration. 

Nous sommes interpelés par une poésie qui vient du plus profond de l’âme.P1000633w.jpg

Marie-Françoise HENRY nous séduit sans artifice, par la maîtrise absolue de son Art.  

P1000631w.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  P1000635w.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 P1000630w.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 P1000636w.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MF-Henry-petales-2.jpg

 

                           pétales 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

P1000774w.jpg

 

                                                Danièle Caplain                               Marie-Françoise Henry

 

carton-marie francoise2010www 

 

 

 

Exposition "Les uns et les autres"
                                                          P1000223w.gif
               P1000231w.gif
          

                                                                                                                                       
             "A travers quelques collages puis-je dire ma pensée profonde ?

 

Mes collages, assemblages du reflet d’une pensée, d’un souhait, d’un rêve, rassemblent et recollent « les morceaux ».

Sans fioriture, ils reflètent un état « d’âme » et un état d’esprit.

 

Tout en étant un art souvent ludique, le collage ouvre ses portes, ouvre ses bras aux « autres », car il est ce dont chacun a besoin dans sa vie : la poésie.

 

Le public peut être intrigué, il ne se méprend pas sur la démarche poétique que je poursuis. Il y a ceux que le collage interpelle mais qui se posent des questions, souvent techniques, et qui demandent « à voir ». Ces personnes-là, à ma grande joie, je les revois souvent. Il y a ceux qui ont des coups de cœur, qui suivent chaque exposition et s’intéressent à l’évolution du travail.

Enfin, il y a ceux en qui résonnent encore plus profondément mes collages, qui m’encouragent, me soutiennent et qui, souvent, me témoignent une solide et précieuse amitié.

Published by Galerie Hamadryade - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 10:01

 

Exposition de groupe

 

du mardi 4 au dimanche 16 décembre 2012

vernissage samedi 8 décembre à partir de 16 heures

 

 

Chantal ABRAN dessins, Pascal BEQUET aquarelles, Yves BOUDRIE peintures, Marie CAZARD gouaches, Nicole et Alain DAVID verre, Martine DE BEACQUE lithos, Michel DEPIN aquarelles, Marie DESGENS collages, Thierry GRAVE dessins, Marie-Françoise HENRY collages, Pénélope HUGHES peintures, Catherine JAVEL peintures, Chantal JEGO aquarelles, Anne MERLET collages, Gérard PETRE peintures, Dominique POCHON collages, Eva SCHMIDT peintures, Francine SCRIGNAC peintures, Prune THUILLEZ peintures, Claire VALVERDE sculptures.

 

 

carton-collectif2012w-petit.gif.jpg

Published by GALERIE HAMADRYADE - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 09:09

 

 

       

artiste-photo-w.gif

 

 

Eva SCHMIDT

tableaux, collages, dessins

du mardi 18 septembre au samedi 6 octobre 2012

Vernissage le 18 septembre 

 

 

 

 

Née à Paris, d’abord comédienne, Eva SCHMIDT est devenue modèle de peintres et de sculpteurs, notamment Volti et Di Maccio, mais aussi Alain Bonnefoit, Trémois, Guiramand, Boncompain, Cassigneul, Koller, Baroni...
Au contact des Maîtres, sa détermination et son parcours l’ont amenée à s’orienter vers de solides formations complémentaires : académies privées, ateliers d’art…Numeriser0001w.gif

Ces libres expériences fondatrices et structurantes ont permis à l’Artiste de développer une vraie forte personnalité. Dès lors, la technique, le geste, le trait et l’idée n’ont cessé d’être approfondis, non seulement, par trois ans de dessin à l’atelier Nicolas Poussin auprès de Jean-Claude Athané (étonnant artiste pédagogue qui sait stimuler ses élèves pour les amener à dépasser leurs limites), mais encore par un travail constant d’après modèles (Grande Chaumière et Amicaldar.)
Automne-30x90w.gifSes sources initiales ont parfaitement fécondé, sans la soumettre ni la trahir, sa création qui sous le sens profond, naturellement voilé, de l’expression, renvoie au visiteur,
discrètement, le regard des plus grands : Suzanne Valadon bien sûr, mais aussi Matisse, Kisling, Picasso, Van Dongen.

Eva SCHMIDT
a ainsi hérité d’une liberté de style qui va du figuratif non descriptif à des abstractions éclatantes, jusqu’aux impulsions de corps nus.

 

 

 Pseudonyme-80-X-80w.gif

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  scmhidtw.gif

  silencew.gif 

Eva-schmidtw

 

 

PRECEDENTE EXPOSITION  (2010)

  huiles, collages, dessins 

              du jeudi 17 juin au samedi 3 juillet 2010 

                   

 

Ce qui séduit dans l'oeuvre d' Eva SCHMIDT c'est, en première approche, une apparente versatilité qui mène le regard du spectateur de la technique à l'absolue liberté des formes. 

L'Artiste nous transporte, en fait, du motif à sa déstructuration pour revenir à une construction qui lui est très personnelle. DSCN0886w.jpg

Cette alchimie de la ligne, du trait et des couleurs engendre, non seulement, les atmosphères de ses paysages et natures mortes, mais aussi l'éclat et le mouvement sans cesse permanents de ses abstractions ou de ses corps sublimés. 

DSCN0889w.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0872w.jpg 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN0908w-copie-1.jpg                                               

 

 

Cartonw 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        

DSCN0587w.jpg

   Eva.jpg

 

 

carton-originalw.jpg 

 

 

 

                               PRECEDENTE EXPOSITION (2008)

 

 












 

 

 

 

 

 

 

Eva SCHMIDT expose ses œuvres, peintures et dessins, depuis 1991
Manoir d’Hérouville à Bayeux, Salon International de Palerme, Art Shaker Gallery, Galerie Villoaret, Salon des Indépendants, Galerie Deon-Mayer, Grand Marché de l’Art (Bastille), Galerie Signes Urbains, Galerie Claude Bessard, Galerie Brayer, Galerie B.S.M.D, Galerie Epreuve d’Artistes à la Baule, Exposition de dessins érotiques au Cabinet d’Amateurs (Paris), Exposition à Aberotel, Salons de Rambouillet et d’Alfortville, Galerie des Coches, (Saint-Germain-en-Laye), Galerie La Démocrate (Vernon), Galerie Vies d’Artistes (Paris...)

 

 

 

carton-Schmidtatelier-originalw1.jpg

Published by Galerie Hamadryade - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 18:00

 

 

187260_100001050344202_8102345_n.jpg

 

 

 

 

       "In Situ"  tableaux, dessins 

  Octobre 2012

 

 

  suite-4 2017w.gif

 

 

 

 

 catie-41 face0w.gif

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

  

  suite-4 2035w.gif

 

 

 

 

  "Mon travail est proche de celui des peintres graveurs, il a lieu le plus souvent in situ… La mer est ma matrice."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   ahogow.gif

 

 

 PRECEDENTE EXPOSITION  "Oceano nox" (2008) 

 

  "Ma recherche est dirigée, comme la serait celle d’un archéologue par des relevés d’empreintes, je tente d’imprimer le sol, le passage de la mer sur la toile ou le papier, le mouvement des vagues, l’effet abrasif du sable, du sel sur l’encre et la couleur.

 

L’algue servant à la fois de pinceau, d’encre (son jus) et de sujet d’impression.

 

Mais l’algue n’est qu’un prétexte, un rappel de lieu où j’arrive à me connecter où me déconnecter afin de  projeter un peu de moi, de mes émotions …. De mon âme.

 

Je me suis intéressée, tout d’abord, à l’Art brut et aux peintres de l’inconscient ainsi qu’aux  Surréalistes comme Max Ernst, Masson ou Miro

Vinrent ensuite les peintres de l’action painting dont Pollock, qui, lui aussi, considérait son travail de peintre comme une quête spirituelle.

la-mer-gravee-web.jpg 

Il faut dire que deux artistes m’ont particulièrement touchée : il s’agit de l’Espagnol Barcelo,qui est originaire de Palma ,une île des Baléares proche de celle dont je viens, et d’Anselm Kieffer, artiste pluridisciplinaire qui inclus aussi terre et végétaux dans ses créations ."

 

 

oceano-nox-Xweb.jpgLe parcours de formation de Catherine JAVEL  l’a amenée successivement de l’Atelier de la Croix Nivert, à l’Atelier Poussin, puis aux cours du musée des Arts Décoratifs et enfin à l’Ecole des Beaux Arts de Versailles pendant 4 ans, où elle a brillamment obtenu son diplôme.

expositions récentes:
- Prix de l'eau du mai des créateurs 2009.
- 44ème salon des Arts plastiques de Châtillon

 

 

L'Artiste présente des œuvres « monotypes » et « composites » réalisées directement, pour ces dernières, sur le  « motif » qui a éveillé l’inspiration et dont la matière originale a fourni une partie du matériau de composition.

 

La-matrice-web.jpg

 

 la-fenêtre-Xweb

 

 

 

 

carton-Javel-netw.jpg

 

  

Published by Galerie Hamadryade - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 08:36

 

 

 

Photo-artiste.jpg

 

 

 

Michel DEPIN

Venise / Paris

aquarelles

 

du jeudi 7 au samedi 23 juin 2012 

vernissage le 7 juin à partir de 17h

 

vidéo de l'exposition 

http://www.youtube.com/watch?v=cP-MpMracTM&feature=plcp 

 

 

 

 

Michel Depin est  un amoureux de la peinture, pratiquant la figuration, paysage de Venise en particulier et une abstraction qui prend ses sources dans l'abstraction lyrique française et l'expressionnisme abstrait américain. Pour lui il n'y a pas d'opposition entre peinture classique et moderne, entre peinture figurative et  abstraite, il n'y a que la peinture qui s'appuie sur le langage plastique, à savoir poser des couleurs sur une surface, langage aux possibilités infinies associées à autant d'émotions subtiles. Le monde de la peinture est un mur mais tous les oiseaux du monde y volent librement disait Nicolas de Staël.

 

Paysages, aquarelles, croquis de voyages, Michel Depin parcourt le monde mais son port d'attache reste Venise. Lumières du ciel  et de son reflet dans l'eau, lumières1w.gif.jpg méditerranéennes, brumes de l'Italie du nord, couchers de soleil majestueux, raffinement des architectures, animation terrestre et maritime, perspectives étonnantes découvertes à chaque pas, Venise offre au peintre  un monde d'émerveillement sans cesse renouvelé.

 

L'abstraction. Elle offre la liberté des couleurs, des gestes, l'utilisation à l'extrême du langage de la peinture, mais surtout la possibilité d'exprimer et nos mélancolies et toute la beauté du monde.

2.bmpw.gif.jpg   

Né à Paris en 1940, Michel Depin a suivi des études scientifiques en France et aux Etats-Unis
et mené ensuite une carrière d’ingénieur.

 

Parallèlement à son travail, il entreprend en 1980 un cursus d’études qui le conduit
de la Maison de la culture de Neuilly à la Scuola di Grafica et à la Bottega Tintoretto de Venise, en passant par les Ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris.

 

Depuis 1996, il travaille et expose à Paris et Venise.

 

5w.gif 

 

Michel Depin was born in Paris In 1940 and graduated in Sciences and Business Administration

in France and the USA.

 

Parallel to his engineer work he initiated in1980 studies in art which led him from the Maison de la Culture in Neuilly and the Ateliers Beaux-Arts de la ville de Paris to the Scuola di Grafica and the Bottega  Tintoretto in Venice

 

Since 1996 he works and shows his work in both Paris and Venice

  

  6w.gif.jpg

  

 

  3w.gif

 

 

  Michel-Depinweb.gif.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by GALERIE HAMADRYADE - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 08:32

 

 

 

P1010830w.jpg

 

 

"Odyssée"

 

 

collages,

techniques mixtes

 

 

du mardi 27 mars

au samedi 14 avril 2012

        

 

 

 

 

P1060808-4W.gif.jpg

 

Sans trop le dire par modestie mais bien consciente de ce qu’elle doit à la vie, Anne Merlet, tournée depuis toujours vers l’art, a eu de bonnes fréquentations. Après l’Ecole du Louvre qui lui ouvre les portes du Musée du Louvre où elle travaillera au département des peintures puis à la programmation de l’Auditorium, en 1976 elle crée à Paris la Galerie Principe orientée vers l’art contemporain. Et les artistes qu’elle expose avec une infinie tendresse et une immense attention vont à coup sûr, on s’en aperçoit aujourd’hui, ne pas être oubliés de sitôt. S’il fallait n’en citer qu’un, ce serait Robert Saint Cricq. Assembleur redoutable, maître de la construction plastique, Saint Cricq semble devoir ne jamais en finir de « faire avec le défait ». Comme si l’art consistait en grande partie à déplacer les choses pour mieux les reconnaître. Saint Cricq fin connaisseur de l’oeuvre de Kurt Schwitters, l’un des maîtres incontestés du collage. Saint Cricq, l’artiste le plus proche peut-être d’Anne Merlet.

Aujourd’hui, Anne Merlet nous invite au voyage. Sans doute parce qu’elle a beaucoup voyagé et continue de le faire. Mais combien de voyages rêvés au regard de ceux effectivement P1070253W.gifaccomplis ? Si elle nous donne à voir sa vision de Paris, est-elle allée dans le Ventoux, les Corbières, en Espagne, à Venise, à New York ? Sans doute. Mais en Chine, en Russie, en Inde, au Brésil, en Laponie ? Rien n’est moins sûr. Et ne parlons bien sûr pas de la lune. Pourtant, là où l’artiste nous entraîne, nous y sommes. Comme si, par leurs titres et par la nature des papiers collés, ses collages prenaient naturellement valeur de véritable mémoire toponymique. Si coller renvoie plus ou moins la pratique artistique à la démarche du « bricoleur », l’art du collage a ceci de commun avec le voyage que le moindre incident ouvre parfois à des univers inconnus. Si l’on assemble deux pièces jusque-là autonomes, c’est pour voir comment elles peuvent « pousser ensemble » et faire sens. Au-delà de toute réalité. Coller, peut-être davantage encore que peindre, c’est s’abandonner à l’incident d’un matériel – en l’occurrence, ici, le papier – qui n’est pas « déchu ». Il n’y a pas de papiers « déchus ». Et l’on imagine sans peine Anne Merlet dans la pièce de son appartement qui lui sert d’atelier, au milieu d’un ramassis de papiers, se concentrant sur ses tableaux, décidant de chaque élément avec une grande maîtrise. Ce qui est fascinant dans tout collage accompli, c’est que le matériel utilisé avant son réemploi importe peu. Il gagne son sens artistique à travers la mise en valeur au sein de l’oeuvre.

 P1050303W.gif

 

Dans un tableau, affirmait Kurt Schwitters, tout se forme par la couleur. Anne Merlet n’a pas oublié la leçon. Comme elle n’oublie pas de ménager à l’extrême ce qu’elle nomme les « passages », les transitions. Ainsi, dans son tableau intitulé « Russie » où elle fait évoluer ses bleus avec une rare dextérité. Ou dans « La Favela » aux tons de terre impressionnants d’harmonie. Ou bien encore dans sa petite série composée de fines lamelles de papiers découpés horizontalement et collés partiellement, mariant en un continuum subtil les strates de la terre et du ciel : « Le ciel jaune », « Le ciel rose », « Métamorphose », « Géologie », « Aurore boréale », « Le vert pâturage ». C’est d’ailleurs là que l’artiste retrouve la peinture, toujours indispensable dit-elle. DSC03804-1W.gif

Anne Merlet n’est pas une constructiviste même si elle rend un hommage à la Russie de Malevitch. Pas plus qu’elle n’est cubiste même si elle s’amuse avec Fernand Léger. Joueuse plutôt au sens où le sont les enfants, elle nous communique avec gourmandise sa fantaisie, systématiquement (ou presque) estampillée par la présence d’une perruche. « L’avion de ligne », « Sous la mer » avec son symétrique « Sans garantie », « Flash Gordon », « Ranch 101 » avec une belle citation de Claude Viallat, « Marc Dacier », « Histoire de l’oncle Paul », « Sandy », nous renvoient au

Journal de Spirou et plus généralement à la bande dessinée. Comme si l’enfance n’était jamais très loin. A tout le moins l’enfant qui à jamais sommeille en chacun de nous. L’esprit de sérieux étant assez bien partagé, d’aucuns jugeront peut-être l’inspiration futile. Rien n’est moins sûr. Car si les mains trient, découpent, collent, dessinent, colorent, estompent, marouflent, elles donnent plus à notre regard : le temps. Et c’est peut-être ici, paradoxalement, que le voyage auquel nous invite Anne Merlet prend tout son sens. Si l’artiste colle en imaginant et pour donner à voir, la colle lui sert aussi à arrêter le temps en nous proposant de nous souvenir. Il en va ainsi, plus ou moins, avec tous les adeptes du collage. La nostalgie n’est jamais très loin, à l’instar de celle de T.S.Eliot dans « Four Quartets » (1936) : 

« Le temps présent et le temps passé

Sont peut-être présents dans les temps à venir

Et le passé renferme le futur tout entier »

Anne Merlet, on ne le dira jamais assez, est une artiste trop modeste. Et pourtant, mais peut-être à cause de ça, c’est une artiste authentique.

Cette exposition en est, selon nous, la preuve irréfutable.

                                                                                                                 Benoît Ruelle

                                                                                                                    Journaliste

 

Anne-Merlet-carton-web-mail.+petit

 

 

test-plaquette-exterieure-a.gif.jpg 

 

Published by GALERIE HAMADRYADE - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 08:30

 

 

artiste-photow.gif.jpg

 

 

du samedi 10 au samedi 24 mars 2012

 

vernissage le 10 mars à partir de 17h

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfant du XIVème arrondissement de Paris Gérard PéTRé

ressent dès son plus jeune âge la vocation artistique. A 13 ans il est reçu au concours de l’Ecole Estienne, il en sort 4 ans plus tard diplômé.

Dès lors, il dessine pour des revues, conçoit des affiches, établit des vitrines, crée des décors et commence à peindre.

Sa première exposition à la « Galerie des Jeunes » lui vaut de faire la connaissance du typographe ILLYAZD qui lui achète des toiles.

Puis il s’essaie à la sculpture, avec succès car de vrais amateurs et collectionneurs acquièrent ses œuvres.

Pendant l’exposition « les Merveilles du froid » pour laquelle il réalise les décors, il fait la connaissance deFalaise-3w.gif scientifiques influents : Professeur Laborit, Paul Emile Victor, Jean Rostand. C’est dans cet univers qu’il s’épanouit volontiers et découvre les voies essentielles de son parcours artistique.

Il s’initie à la lithographie à l’Atelier DEPREST ce qui marquera sa démarche vers une orientation complémentaire dans laquelle il trouvera un moyen original à développer.

En 2010, il obtient le prix du jury pour la sculpture à Montesson.

 

 

Gérard PETRE ne s’est jamais arrêté à une forme d’expression, encore moins enfermé dans un style. Son regard intérieur n’a cessé d’évoluer, il est neuf, empreint d’une maturité lumineuse qui n’a rien perdu de l’enthousiasme de ses premiers pas. 

 

                                                                      

 

Automne-1-101X60.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  sculpture--accordeonnisteAO.gif.jpg

J-des-Esper.w.gif

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nuit-Avril.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Naturelle,-naturelle...9+39.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

carton-PETREw-petit.gif 

Published by GALERIE HAMADRYADE - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 00:00

 

Chantal ABRAN présente, une série de nus couchés sur des tickets du métro parisien.

CH-ABRANwSes dessins, à l'encre et aquarelle, s'installent parmi les textes et prennent subtilement possession de l'espace.

Les mots semblent répondre en écho aux corps dénudés et font parfois sens cachés.

Cette étonnante originalité interpelle le regard non pas comme une anecdote, mais en tant qu'oeuvre à part entière.

Chaque création qui nous emmène est bien, toute acceptionuntitledw confondue, un authentique titre de transport...

 

 

 

 chaque dessin est une pièce unique 

 

Au détour d'un regard on découvre quelques clins d'oeil aux Maîtres: Ingres, Toulouse Lautrec, Man Ray... L'Odalisque, la femme aux bas, Kiki de Montparnasse défient la chronologie afin d'affirmer l'éternité du corps à l'épreuve du temps

 

P1080436

 

 

P1080437.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

P1080443.jpg

 

 

 

P1080444.jpg

Published by GALERIE HAMADRYADE - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 11:30

 

Paris Travelling     Pascal-BEQUET-portrait-w.gif
                
du 4 au 18 février 2012

vernissage samedi 4 février à partir de 17 heures

 

Toiles  Aquarelles  Dessins

 

 

Pascal BEQUET poursuit sa quête d'instantanéités parisiennes.

Il nous fait profiter de ses points de vue toujours originaux qui traduisent des contrastes www.gifforts: du tourbillon de la vie citadine à la sérénité de scènes et d'espaces préservés.

L'Artiste sait transmettre une approche originale d'un vrai Paris où le macadam exalte et nourrit la mémoire et qu'on se plait à redécouvrir.

 

Paris Travelling  offre l'occasion de s'inscrire dans les pas du "promeneur solidaire" qu'est Pascal BEQUET.

Cette solidarité avec l'Artiste porte nos regards et nous entraîne; elle nous rappelle que le Carpe Diem n'est pas une vaine expression lorsqu'on prend le temps de se laisser porter.suite-1-6148-Pt-de-la-Tournelle.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  suite-1 6156-Pt-Neuf-3W

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous profiterons de surcroît d'une pause à travers des natures que l'on dit mortes mais qui nous transportent vers des compositions de noble facture. suite-1-6196-NM-pommes-canotierw.gif

De même des nus qui varient de la sensualité pure à l'abandon du corps.

Jamais impudique, Pascal BEQUET nous invite alors à voir plus qu'à regarder.

 

suite-1-6204-Nu-H2009-HsBoisw.gif 

  suite-1-6147-Pt-Sullyw.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

suite-1-6164-La-Madeleinew-copie-1.gif 

 

 

 

 

 

 

 

   

bequet-2012w  

 

     précédente exposition

"côté Montmartre"
                    
                                                                                                                                                                                                 
Pascal BEQUET peint sans relâche, les paysages, les jeux de lumière, les reflets de l'eau, la texture d'un mur, l'expression d'une figure…  autant d'instants d'émotions.

rue de la Bonne  

rue-de-la-Bonnew.gifSurprendre la nature dans sa vie, l'exprimer au vol, au milieu de l'éternel mouvement des choses et des êtres, tels semblent être les objectifs de la démarche.


Le sentiment vrai que l’Artiste a de la nature, la compréhension large des ensembles, surtout la justesse et l'harmonie des couleurs font de Pascal BEQUET un incontestable Peintre.


" la charité est une chose encore plus belle que le talent. D'ailleurs l'une profite à l'autre. Si vous avez bon coeur, cela se verra dans vos oeuvres" Camile Corot.
 
Pascal BEQUET crée des décors pour la compagnie Phébus  de Versailles.

                             

                                                                                                                     (Texte M.C)
 

                                                                                                                                                               
suite-3-2914w.gif.jpgrue-Lamarckw.gif.jpg
 
    

Pascal BEQUET, a promené son regard dans des coins insolites et discrets de Montmartre, parfois banals en apparence, loin des parcours touristiques. Il a su saisir, d’un trait ferme et franc, l’essentiel non seulement d’une topographie, mais surtout d’une atmosphère.

A n’en pas douter, l’observateur ressentira le clin d’œil complice de Roland DUBUC et de GEN PAUL…
 

  rue Lamarck et Custine
 rue-du-Chevalier-de-la-Barr.gif.jpg

suite-3-2904w.gif.jpgrue-Pierre-Dac-(métro-lamar.gif
                                                                                                                                                                      rue Pierre Dac
modele-vivant1pbw.gif.jpg
feme-de-dos-w.jpg
                                                                                                                         




carton-béquetw.gifww


































 

Published by GALERIE HAMADRYADE - dans CATALOGUE des Artistes
commenter cet article

Présentation

  • : GALERIE HAMADRYADE
  • GALERIE HAMADRYADE
  • : galerie d'ART CONTEMPORAIN Tableaux, sculptures, oeuvres papier, bijoux. PARIS MONTMARTRE
  • Contact

DECOUVERTE DU SITE

Afin de consulter la mise en page d'origine utilisez, de préférence, "Windows Internet Explorer" pour naviguer sur le site.

Recherche